mardi , 9 août 2022
enfrit

Malaise social : Le président a préféré un retour discret à Madagascar

Récemment en mission à l’étranger, le président malgache a préféré un retour discret au pays, sans conférence de presse pour éviter les sujets qui fâchent. Hery Rajaonarimampianina a visiblement préféré s’enquérir des réalités dans le pays avant de se prononcer publiquement.

Au moins deux sujets pouvant susciter la polémique méritent une réaction du président malgache : la persistance du délestage malgré une récente annonce tonitruante de la fin de la coupure systématique de l’électricité, ainsi que le litige foncier opposant les dirigeants actuels à la société de l’ancien président Marc Ravalomanana.

Concernant le délestage, Hery Rajaonarimampianina lui-même, accompagné des responsables de la société nationale d’eau et d’électricité, Jirama, a affirmé que les coupures de courant, à Antananarivo, devaient prendre fin le 28 octobre. Il n’en est rien finalement, puisque les pannes durent encore plus longtemps qu’avant, dans la capitale. Avant de se prononcer de nouveau sur la question, le président devra s’informer de ce qui s’est réellement passé dans le pays durant son absence. Il devra connaître les raisons de la persistance du délestage alors qu’il a annoncé publiquement sa fin.

A propos du litige foncier qui oppose les dirigeants à la société Tiko, Hery Rajaonarimampianina est également appelé à fournir des explications. Car l’avocat de la société de Marc Ravalomanana a affirmé que Tiko va saisir la Justice, à la suite de la démolition de la construction entamée depuis 2008 sur un terrain à Andohatapenaka.

Les présidents malgaches avaient l’habitude de tenir une conférence de presse à l’aéroport d’Ivato à l’issue d’un déplacement à l’étranger. Mais, compte tenu de la situation floue concernant divers domaines, Hery Rajaonarimampianina a choisi un retour plutôt discret. Toutefois, le président aurait déjà prévu de s’exprimer un peu plus tard, quand il aura eu le temps de consulter tous les dossiers nécessaires à son intervention.