Dimanche , 20 mai 2018
enfrit
Marc Ravalomanana s’apprête à revenir au pouvoir

Marc Ravalomanana s’apprête à revenir au pouvoir

L’ancien président Marc Ravalomanana se prépare activement à faire face à une année électorale qui s’annonce déjà mouvementée. S’il se voit déjà, comme il l’a annoncé, candidat à l’élection présidentielle prévue normalement cette année, le gouvernement en place voit la situation différemment.

Durant quelques heures de discussions à bâton rompu avec des journalistes, Marc Ravalomanana n’a de cesse de réitérer son intention de briguer un nouveau mandat présidentiel. Victime d’un coup d’Etat en 2009, Marc Ravalomanana s’apprête à reprendre les rênes du pays.

« Les dirigeants actuels ne parviennent plus à maîtriser la situation », affirme l’ancien président. « Dans un contexte comme celui de Madagascar, l’essentiel consiste à bien gérer le territoire, à sécuriser la population et à maitriser la monnaie nationale. Or je constate la gabegie au niveau de nos frontières, une recrudescence de l’insécurité et une forte dépréciation de l’Ariary », continue-t-il.

Quelques jours après le passage d’un cyclone sur la partie Est et sur le centre de Madagascar, plusieurs dizaines de milliers de sinistrés attendent des aides de la part du gouvernement, tandis que des infrastructures comme les routes et les ponts coupés méritent d’être réhabilitées au plus vite. A ce sujet, Marc Ravalomanana a dénoncé le manque de réalisme de la part des dirigeants actuels du pays. « Il fallait commencer par montrer à nos partenaires l’ampleur des dégâts en survolant par exemple les zones sinistrées », a affirmé Marc Ravalomanana.

Souvent avec beaucoup d’humour, l’ancien président a dépeint la situation politique du moment : sa candidature à la prochaine présidentielle, l’inexistence d’un accord entre lui et l’actuel président, Hery Rajaonarimampianina, ou encore l’éventualité d’une alliance avec son tombeur, Andry Rajoelina, etc. Mais quelques minutes seulement après les déclarations de Ravalomanana, la ministre de la Justice lui a brandi les décisions de justice qui le concernent. Ce fut la réponse du berger à la bergère.

C’est dire que la précampagne n’en est qu’à ses débuts. L’année promet d’être longue. Pour le moment, Marc Ravalomanana a en sa possession un casier judiciaire vierge, mais le ministère de la Justice entend bientôt lui signifier sa condamnation et attend sa réaction éventuelle devant les juridictions compétentes. Tout ne fait que commencer.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>