Dimanche , 20 mai 2018
enfrit
Présidentielle 2018 : L’ambassadeur américain réitère l’importance d’une élection « inclusive »
L'ambassadeur américain, Robert Yamate, et le ministre malgache des Affaires Etrangères, Henry Rabary-Njaka, lors de la cérémonie de décoration et d'adieu à Antananarivo.

Présidentielle 2018 : L’ambassadeur américain réitère l’importance d’une élection « inclusive »

Avant de quitter définitivement Madagascar, l’ambassadeur des Etats-Unis, Robert Yamate, a effectué un bref bilan de son séjour dans la Grande Ile. Une occasion pour lui de réitérer le point de vue de son pays en ce qui concerne la prochaine élection présidentielle malgache. « Il est souhaitable que l’élection présidentielle soient ouverte à tous les candidats et à toutes les sensibilités politiques », a-t-il fait comprendre devant un parterre de journalistes.

Dans le même temps, Robert Yamate a fait savoir que les Etats-Unis ne soutiennent aucun candidat, pour répondre à la remarque d’un journaliste sur la relation de l’ancien président Marc Ravalomanana avec le pays de l’oncle Sam.

En réaffirmant la position de son pays sur l’élection présidentielle à venir, Robert Yamate n’a fait que rappeler ce qui a été convenu entre les pays partenaires de Madagascar et les partenaires multilatéraux de la Grande Ile, qui n’ont de cesse de revendiquer l’importance d’une élection « inclusive » à Madagascar. Ce qui présuppose une élection à laquelle tous les candidats potentiels doivent être autorisés à prendre part.

L’ambassadeur américain a également soutenu que la stabilité politique est la condition sine qua non pour garantir une situation propice à la promotion du développement à Madagascar. Et c’est en grande partie l’explication du soutien des Etats-Unis à une élection ouverte à tous les candidats potentiels.

En 2013, il faut rappeler que l’élection présidentielle a exclu les deux principaux protagonistes de la crise politique qui a miné le pays depuis le coup d’Etat de 2009, à savoir l’ancien président Marc Ravalomanana et son tombeur, Andry Rajoelina, président sortant de la Transition à l’époque. L’ensemble des représentants de la Communauté internationale à Madagascar a admis cette initiative à la fin de la Transition. Mais pour cette année, les partenaires de la Grande Ile préconisent la participation de tous les acteurs politiques à la présidentielle.

En fin de mission à Madagascar, Robert Yamate, a réitéré cette prise de position. L’ambassadeur américain a été élevé au grade de Commandeur de l’ordre national malagasy, le vendredi 30 mars 2018, avant de quitter son poste dans la Grande Ile et partir à la retraite en tant que diplomate du Département d’Etat américain.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>