Mercredi , 24 janvier 2018
enfrit
Antananarivo, en passe de devenir la ville des mille trous

Antananarivo, en passe de devenir la ville des mille trous

Jamais l’état des rues de la capitale n’a atteint son niveau de dégradation actuelle. Depuis quelques temps, les travaux de réhabilitation des rues d’Antananarivo ont tant bien que mal démarré. Le PDS, Ny Hasina Andriamanjato, se plaint de la lenteur du déblocage des fonds nécessaire aux travaux, tandis que les Tananariviens ne font que subir les conséquences des dégâts.

Les intempéries ont aggravé la situation à Antananarivo. Mais ce n’est pas l’unique raison de la dégradation. Outre l’incivisme qui contribue au blocage des canaux d’évacuation, le manque de prévision était bel et bien là. D’où, les innombrables nids de poule dans les rues de la capitale et de ses environs immédiats.

Très récemment, le gouvernement avait débloqué 1,377 milliards d’Ariary pour démarrer les travaux de réhabilitation des rues d’Antananarivo. Les autorités communales ont affirmé que les travaux vont durer au moins deux mois. En attendant, c’est le système D qui prévaut. Un peu partout, on voit des badauds qui bouchent les trous avec des éléments rudimentaires et qui tendent un chapeau aux véhicules qui passent pour espérer quelques billets ou pièces de monnaies en guise de remerciements.

Dans un proche avenir, les rues devraient être en meilleur état. Les nids de poule engendrent des embouteillages monstres à travers la ville. Des travailleurs sont souvent contraints de quitter leur domicile vers cinq heures du matin pour arriver à l’heure au bureau.

La capitale malgache est en train de se dégrader continuellement. Une situation qui sera sans doute prise en compte par les Tananariviens lors de la prochaine élection communale, programmée au mois de juillet.

Joël R.