samedi , 2 juillet 2022
enfrit
La visite d?Antsahadinta permet de retracer en quelques heures une bonne partie de l?histoire de l?Imerina, tout en découvrant le savoir faire et l?organisation de l?espace chez cette ethnie des hautes terres malgaches.

Antsahadinta, palais royal proche de la capitale.

A une vingtaine de kilomètres au Nord-Est d?Antananarivo, Antsahadinta est une des collines sacrées de l?Imerina. Cette  » colline enchantée abritait jadis une idole du royaume. Elle était le lieu de résidence d?une des épouses du roi. Etagé sur trois terrasses reliées chacune par des escaliers, le village a son Rova, un palais témoignant de son riche passé. A côté de cette case royale se localisent des tombeaux en pierre appartenant à d? illustres personnalités ayant marqué l?histoire de la région. Celui d?Andriamangarira, fondateur de cette localité en 1725. Celui de Rabodozafimanjaka, chargée de gouverner Antsahadinta après la destitution d?un tyran local, mais hélas soumise à l?ordalie du tanguin et morte après avoir été suspectée de man½uvre contre son royal époux. On peut également voir dans ce village la tombe d?Andriamboatsimarofy, souverain d?Antananarivo renversé par Andrianampoinimerina et mort en exil en 1794. Même chose pour la sépulture du Général Ratsimihara, décédé en 1889 et dont les descendants habitent encore la grande maison en bois avoisinante.


Les passionnés d?histoire trouveront à Antsahadinta un musée où il pourront comprendre l?organisation interne d?une habitation traditionnelle de l?Imerina avec, en prime, la possibilité de voir des objets mobiliers, des armes, des idoles et des étoffes datant d?une époque révolue. Site boisé, le village est indiqué pour les touristes voulant combiner délassement et découverte. Du sommet de cette localité, on peut contempler la splendeur des collines environnantes, les terrasses de culture et l?organisation de l?espace dans le bas fond. Antsahadinta est également un lieu de culte traditionnel avec la présence d?une case en bois destinée aux rituels relatifs à l?évocation d?esprits d?anciens souverains. La route qui y mène permet , enfin, de découvrir le savoir faire de la population de l?Imerina, notamment en matière de brique et de tuile en argile.