dimanche , 2 octobre 2022
enfrit
Constructions illicites : Certains logements bâtis sur des canaux d’évacuation
La réalité quotidienne dans de nombreux quartiers de Tanà

Constructions illicites : Certains logements bâtis sur des canaux d’évacuation

La plupart des nouvelles constructions dans la capitale malgache sont illicites. La Commune d’Antananarivo a recensé de nombreux logements bâtis sur des réseaux de canalisation, rendant de plus en plus difficile l’évacuation des eaux usés ou des eaux de pluies.

Durant une semaine, une opération spéciale de délivrance de permis de construire a été organisée par la mairie d’Antananarivo. L’opération a permis délivrer 800 permis de construire. Ce fut une occasion pour certains propriétaires de régulariser leur situation. Car ils sont très nombreux à avoir construit avant la délivrance d’un permis officiel.

Au cours des dernières années, la mairie a seulement délivré environ 400 permis de construire alors que les constructions pullulent un peu partout à Antananarivo. C’est ce qui a poussé la Commune à organiser l’opération de délivrance de permis de construire. Toutefois, les autorités communales ont fait comprendre que pour les constructions établies sur des canaux d’évacuation, la démolition est incontournable, étant donné que c’est un facteur qui aggrave les inondations dans les quartiers en basse altitude, durant la saison des pluies.

Les constructions anarchiques font partie du paysage quotidien à Antananarivo et ses environs immédiats depuis plusieurs décennies. Les autorités communales successives avaient toujours beaucoup de mal à faire face à cette réalité. La mairie de la capitale tente progressivement de régulariser certains cas.