dimanche , 5 décembre 2021
enfrit
Depuis quelques semaines, des enseignants non fonctionnaires au niveau des écoles publiques sont en grève. Ils revendiquent leur intégration au sein de la Fonction Publique. Une rencontre entre les grévistes, les membres du bureau permanent de l’Assemblée Nationale et le ministre de l’Education Nationale s’est tenue, le 17 septembre, mais les enseignants ont décidé de maintenir leur revendication.

Education : Les enseignants grévistes maintiennent leur revendication

« La grève des enseignants est suspendue » a affirmé le ministre de l’Education Nationale, Paul Rabary, à la sortie de la rencontre d’un peu plus de deux heures à l’Assemblée Nationale. Mais le représentant des enseignants FRAM, Elidio Randrianjafy, voit la situation autrement. « Nous avons décidé de maintenir la grève puisque l’Etat n’a pas répondu favorablement à notre revendication » a-t-il affirmé. Les enseignants FRAM, en grève depuis quelques semaines, sont des enseignants au sein des écoles publiques malgaches mais qui sont payés par les parents d’élèves. Ils réclament leur intégration au sein de la Fonction Publique. Le ministère de l’Education nationale a déjà prévu le recrutement de 10.000 d’entre eux alors que leur effectif est estimé à 75.000 sur l’ensemble du territoire. Les enseignants FRAM souhaitent le recrutement de tous ces enseignants dès la prochaine rentrée. Mais le ministère a proposé d’étaler sur cinq ans l’intégration de tous les enseignants FRAM au sein de la Fonction Publique. Le consensus est encore difficile. « Il est impossible pour nous d’accepter tout de suite la proposition du ministère, nous n’en sommes qu’à la première rencontre » a estimé Elidio Randrianjafy.