jeudi , 1 décembre 2022
enfrit
Les journalistes de nouveau dans la rue

Les journalistes de nouveau dans la rue

Une centaine de journalistes sont descendus dans la rue, à Antananarivo, le 29 juin, pour s’opposer à l’adoption du projet de code de la Communication. Ils sont partis de la stèle de l’Ordre des journalistes à Analakely et se sont rendus à l’Assemblée Nationale qui s’apprête à adopter le texte.

La marche des journalistes a été escortée de loin par des éléments des forces de sécurité qui ne souhaitaient pas empêcher la manifestation.

C’est au niveau du portail de l’Assemblée Nationale que la situation s’est plutôt compliquée étant donné que les gardes du palais avaient tenté d’empêcher l’introduction des journalistes, munis d’une banderole, dans l’enceinte du palais. Finalement, les journalistes étaient autorisés à y pénétrer afin d’éviter d’éventuels affrontements ou un scandale.

Dans la cour du palais, les journalistes ont effectué un sit-in. 20 représentants ont été par la suite reçus par les députés qui doivent examiner le projet de code de la communication. Notons que le même code a été déjà adopté par le Sénat, mais il est jugé « liberticide » par de nombreux professionnels des médias et des membres de la société civile. Un avant projet élaboré en 2015 a été, en effet, en grande partie modifié par les autorités du pays. Les représentants des journalistes qui ont rencontré les députés leur ont demandé ainsi d’ajourner l’adoption du projet de loi, en attendant la prise en compte des propositions déjà déposées au bureau du président de l’Assemblée Nationale.

La dernière manifestation de rue des professionnels des médias datait de 2014 quand deux journalistes avaient été emprisonnés. Ils ont été libérés au bout de deux jours.