dimanche , 2 octobre 2022
enfrit
Soamahamanina : Jiuxing Mines suspend ses exploitations aurifères
Des villageois revendiquent la libération de leurs amis emprisonnés

Soamahamanina : Jiuxing Mines suspend ses exploitations aurifères

Après plusieurs mois de bras de fer avec la population locale, l’entreprise chinoise Jiuxing Mines a décidé de suspendre ses activités dans le village de Soamahamanina. Cette localité située à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de la capitale a été au centre de l’actualité au cours des dernières semaines.

Finalement, Jiuxing Mines a décidé de suspendre ses activités d’exploitation aurifère dans la localité, après plusieurs mois d’opposition d’une frange de la population. Laquelle dénonce l’empiètement des activités d’exploitation sur des terrains agricoles et des forêts naturelles de « tapia » notamment.

Durant les derniers jours, des leaders de l’association qui s’oppose à la présence de l’entreprise chinoise à Soamahamanina ont été arrêtés et emprisonnés, notamment à la suite de violentes altercations avec les forces de sécurité.

Le permis minier de la société chinoise n’est toutefois pas encore annulé pour le moment. Les responsables auprès du ministère en charge des Mines ont reconnu qu’il fallait penser depuis le début à l’impact social de l’exploitation aurifère à Soamahamanina, tout en privilégiant le dialogue.

Le jeudi 6 octobre, un rassemblement pacifique a été organisé par les habitants de Soamahamanina afin de réclamer la libération de leurs amis incarcérés. La manifestation s’est déroulée sans incident, contrairement à ce qui s’est passé au cours des précédentes semaines.