samedi , 2 juillet 2022
enfrit
Beaucoup reste encore a faire pour atteindre les objectifs touristiques de Madagascar en dépit d?une légère amélioration enregistrée depuis quelques mois.

Un effort à soutenir

Tous les indicateurs attestent, certes, un résultat positif pour le secteur touristique malgache en 2005, mais beaucoup d?étapes restent à franchir pour rattraper le retard.


Une augmentation de l?ordre de 21 % a été enregistrée concernant le nombre des touristes étrangers, soit 202 485 visiteurs, toutes nationalités confondues. Cette amélioration a eu une répercussion positive sur la contribution de la filière en matière de devises dans la caisse de l?Etat. Le tourisme devient le premier pourvoyeur de devises avec une recette estimée à 104, 5 millions de Dts, soit 63 milliards Ariary, pour l?année écoulée contre, 76 millions de Dts en 2004. Concernant l?emploi, 1500 postes ont été créés, ces derniers mois, grâce à l?ouverture de 79 nouveaux hôtels et de 121 nouvelles entreprises de voyage. Une hausse de 19% est également constatée au niveau de la dépense moyenne de chaque touriste séjournant dans le pays, d?après l?Office national du tourisme.


Ces chiffres, certes prometteurs, sont encore insignifiants compte tenu des prévisions du ministère du Tourisme relatives à la venue de 500 000 touristes en 2007. Beaucoup reste également à faire par rapport à la fameuse Vision « Madagascar naturellement » ou Vina du Président de la République qui prévoit 800 000 touristes par an dans les dix années à venir.