mardi , 22 septembre 2020
enfrit
Les professionnels du secteur et les autorités locales on décidé de mettre sur pied une cellule de veille afin de mieux lutter contre le tourisme sexuel à Nosy-Be.

Une cellule de veille pour renforcer la lutte contre le tourisme sexuel à Nosy-Be

Ce genre de tourisme, c’est une réalité dans la Grande Ile. C’est un secret de polichinelle. Mais il est de nombreux professionnels, intègres, qui luttent sévèrement contre le fléau.

Les opportunistes en quête de chair fraiche, il y en a beaucoup parmi ceux qui visitent ou habitent Madagascar. Les films pornographiques tournés sur des belles plages de la Grande Ile avec des acteurs Européens et des filles Malgaches, il en existe beaucoup aussi. Et très récemment, l’identité et la photo d’un pédophile français, vivant à Toamasina, viennent d’être publiées dans les journaux de la capitale.

Ces genres d’incidents isolés ne devraient pourtant pas nuire à l’image du pays et à la filière tourisme. C’est pour cette raison que les professionnels de Nosy-Be ont pris l’initiative de lutter sérieusement contre le phénomène. La partie Nord du pays étant parmi les plus visitées dans le pays.