lundi , 8 août 2022
enfrit
L’office du tourisme d’Antananarivo compte parmi ses programmes de randonnées la visite des villages d’Akamasoa, devenus un site touristique d’un nouveau genre. Les visiteurs y découvrent les œuvres de bienfaisance du Père Pédro à travers une ambiance particulière. A part les maisons pittoresques et les balades en colline, on y apprécie une philosophie et une discipline qui transcendent l’œuvre humanitaire. Aide-toi et le ciel t’aidera ! « A Akamasoa nous avons démontré que s’il y a la foi, un idéal, une passion, une volonté, alors il existe aussi une solution à tous les problèmes quels qu’ils soient ! », écrit le Père Pédro.

Villages d’Akamasoa, une belle aventure humaine qui attire les touristes

Travailler, nourrir et scolariser ses enfants, avoir un logement digne, accéder aux soins… le changement est notable pour des anciens sans abris qui ont appris que « la pauvreté n’est pas une fatalité ». Cette belle aventure humaine fête ses 25 années d’existence en 2014. Elle a permis de sortir des dizaines de milliers de personnes de la pauvreté. Les 17 villages créés aux alentours de la décharge municipale comptent 30 000 habitants, un peuple qui vit en harmonie en respectant une convention. 12 000 enfants y sont scolarisés. Selon le père Pédro Opeka, les touristes qui visitent Akamasoa deviennent des ambassadeurs du centre car ils partagent à leur entourage ce qu’ils ont vu. Il y a quelques uns qui deviennent des bénévoles et se rallient à la cause en devenant un « ami du père Pédro ».