Mardi , 12 décembre 2017
enfrit

Assises de la presse francophone : Des journalistes frustrés

La première frustration est survenue dans la ville d’Antsirabe, à 170 km au sud de la capitale, concernant la semaine de la Francophonie. Les 45e Assises de la presse francophone se déroulent dans cette ville du 20 au 24 novembre, sous le thème « L’économie des médias dans les pays en développement ». Quelques journalistes de la ville d’Antsirabe, n’ayant pas obtenu de badges, ont été toutefois refoulées momentanément lors de la cérémonie d’ouverture de la rencontre. Ce qui a suscité une certaine déception.

Quelque 300 journalistes issus d’une trentaine de pays participent à la rencontre qui s’inscrit dans le cadre du Sommet de la Francophonie dans la Grande Ile. Toutefois, les journalistes d’Antsirabe n’étaient pas suffisamment impliqués dans l’organisation. D’où le malentendu.

Durant quatre jours, les participants aux Assises se pencheront sur les conditions de travail des journalistes dans les pays en développement ainsi que sur l’évolution constatée au cours des dernières années au sein du métier.

Le président malgache, Hery Rajaonarimampianina, a participé à la cérémonie d’ouverture des 45e Assises de la presse francophone. Il a réitéré l’importance du professionnalisme et du respect de l’éthique journalistique. Mais pour certains professionnels de Madagascar, les Assises de la presse francophone constituent une nouvelle occasion de relancer le débat sur le nouveau code de la Communication dont l’adoption a suscité beaucoup de réticence au cours des derniers mois en raison de son caractère plutôt répressif.