Lundi , 18 décembre 2017
enfrit
Ilakaka : La radio Jupiter fermée, un journaliste en fuite
Le journaliste Fernand Cello, avec le président de l'Ordre des journalistes lors d'une réunion à Antananarivo

Ilakaka : La radio Jupiter fermée, un journaliste en fuite

La localité d’Ilakaka, au centre-Sud du pays, est en effervescence à la suite de la fermeture de la radio privée Jupiter par les autorités locales. Un journaliste de la station, Fernand Cello, est en fuite après la saisie des équipements de la radio.

Ce n’est pas la première fois que la station radio a eu des problèmes avec les autorités. Cette fois-ci tout a commencé quand la radio Jupiter a dénoncé à l’antenne la mainmise d’un groupe de personnes sur des carrières de pierres précieuses dans les périphéries d’Ilakaka, une région connue depuis des décennies pour ses carrières d’exploitation à ciel ouvert.

Le journaliste de la radio Jupiter, fuyant les forces policières, se trouve dans une situation très précaire actuellement et a saisi l’Ordre des journalistes de Madagascar et les associations de presse dans tout Madagascar.

Le président de l’Ordre des journalistes a dénoncé la disproportion des réactions des autorités locales et a invité celles-ci à tempérer leur attitude. Le porte-parole du Mouvement pour la Liberté d’expression, a également mis à l’index « la violence perpétrée à l’endroit d’un journaliste et la fermeture de la station par les forces de sécurité ». Des sympathisants de la radio Jupiter se sont regroupés au studio de la station, peu de temps avant l’intervention des policiers, et six d’entre eux ont été arrêtés.