Lundi , 18 décembre 2017
enfrit

Presse écrite : Des nouveaux titres sur le marché

Malgré un marché assez étriqué, trois nouvelles publications quotidiennes viennent de voir le jour à Antananarivo, la semaine du 1er février 2016. La Dépêche de Madagascar, Mon Journal, tous deux bilingues, et Sakamalaho, un quotidien en langue malgache, rejoignent ainsi la vingtaine de titres de quotidiens dans la Grande Ile.

D’après des distributeurs de journaux, certains titres ont déjà beaucoup de mal à écouler mille exemplaires par jour sur le marché. D’autres titres ne parvenaient souvent pas à dépasser quelques centaines d’exemplaires vendus quotidiennement avant de disparaître, mais cela n’a pas empêché des groupes de presse de se créer plus tard.

«La création d’un journal répond à une logique de lobby économique et de lobby politique », a affirmé un ancien patron de presse. Dans les prochains jours, d’autres parutions sont déjà programmées. Si certains nouveaux journaux jouent la discrétion pour le moment, La Dépêche de Madagascar a été très vite considéré comme étant une publication proche du régime HVM puisqu’elle a été fondée par un des Conseillers spéciaux du président de la République.

Au cours des derniers mois, quelques titres ont cessé de paraître. D’une manière générale, les publications en langue malgache parviennent à vendre le plus grand nombre d’exemplaire, mais elles ne suscitent pas le véritable intérêt des annonceurs, compte tenu de leur cible. Notons que Madagascar célèbre le 150e anniversaire de la sa presse écrite en cette année 2016, mais aucune manifestation n’a été programmée officiellement pour le moment.