Samedi , 16 décembre 2017
enfrit

Economie

Une économie en état de survie jusqu’en 2010

La rencontre entre le ministre des Finances et du Budget avec le secteur privé a été de l’ordre de l’échange d’information. Il n’y a pas eu de grandes décisions que ce soit pour la relance de l’économie ou la confection du budget de l’Etat mais de petits gestes appréciables. La perspective économique pour 2010 est légèrement optimiste, avec une croissance plus viable et le retour espéré des aides budgétaires et des grands investissements. Lire la suite »

Sirama : une avance du trésor avant la privatisation

Alors que l’Etat est proche de la banqueroute, des interrogations se sont levées à propos de l’origine des fonds « distribués » par Andry Rajeolina aux employés de la Sirama. Le montant est relativement peu important mais l’effet propagande de la mesure suscite le débat. Le ministre des Finances et du Budget a confirmé qu’il s’agit bel et bien d’avance du trésor. Lire la suite »

Emploi : un salon pour marquer la relance

Le salon de l’emploi organisé par la représentation de l’Organisation International du Travail (OIT) a été pris d’assaut par les visiteurs. Le premier jour, quelque 2000 jeunes se sont rués à l’hôtel Carlton, attirés par l’annonce d’un millier d’offres auprès des exposants. La crise politique a aggravé le recul de l’emploi à Madagascar. Lire la suite »

Aides aux communes : le FDL redémarre avec les moyens du bord

Le fonds de développement local pour appuyer les communes est relancé sans attendre les aides et financements étrangers. Le nouveau départ a lieu le 13 novembre avec les moyens du bord. Pour le gouvernement de transition, celui de la HAT, l’essentiel est de montrer de la volonté politique. Lire la suite »

Marché financier : une intervention payante pour la Banque centrale

La Banque centrale de Madagascar est intervenue sur le marché interbancaire de devises. Le montant de cette intervention pour réguler l’équilibre entre l’offre et la demande n’a pas été révélé afin de déjouer les spéculations. En tout cas, le ministre des Finances est satisfait de l’opération qui a permis de maintenir l’ariary à flot avec un euro qui s’échange à 2920 points. Lire la suite »

Inflation : le prix de l’essence flirte avec les 3000 ariary

La hausse des prix à la pompe est effective. Les automobilistes avaient été un moment rassurés par des déclarations optimistes des distributeurs. La réalité économique prend le dessus et la hausse a été inévitable. C’est la compagnie Shell qui a sauté le pas, les autres distributeurs risquent de suivre. Lire la suite »

Banque centrale : pour un système de paiement moderne, sûr et rapide

La campagne de communication pour le lancement d’un nouveau système de paiement par la Banque centrale de Madagascar déroute les particuliers. C’est normal, ces derniers sont peu concernés par ce renouveau technologique. La raison en est le faible taux d’utilisation de chéquiers auprès du grand public. Par contre, à part les entreprises, tous les utilisateurs bénéficieront de l’accélération des échanges entre les établissements bancaires. Lire la suite »