vendredi , 22 mars 2019
enfrit

Economie

HAT : même pas peur des sanctions internationales !

Pour justifier son unilatéralisme, la HAT et son gouvernement font une campagne d’explication sur les risques et les conséquences des sanctions internationales, en particulier dans le domaine de l’économie, contre Madagascar. Les autorités de fait tentent de minimiser l’impact des aides budgétaires et espèrent qu’un pays partenaire fera valoir son droit de véto en cas de résolution défavorable dans les instances internationales. Lire la suite »

Commerce : les PPN traversent aussi leur petite crise

Hausse des prix et disparition soudaine des marchandises, c’est un peu l’histoire de la poule et de l’œuf. Selon les professionnels du commerce, la spéculation autour des produits de première nécessité est favorisée par une mauvaise organisation et le non respect du circuit de distribution. La crise politique et ses incertitudes accentuent encore plus la psychose d’une pénurie. Lire la suite »

Fin de l’AGOA : vrai malaise social, fausse crise économique ?

Les licenciements se poursuivent et se ressemblent dans les entreprises franches du textile et qui sont concernées par la non éligibilité de Madagascar à l’AGOA. Les employés se retrouvent littéralement à la rue, puisque du jour au lendemain, l’usine ferme ses portes ou plutôt ses portails. Le GEFP tente une solution technique alors que les syndicats crient au scandale. D’autres sociétés profiteraient de cette situation pour plier bagages. Lire la suite »

Perspective économique 2010 : la croissance sur fond d’optimisme

L’optimisme généré par l’exploitation des deux grands projets miniers de la Grande Ile suffit-il pour justifier une attitude de suffisance envers les bailleurs de fonds et les partenaires internationaux ? Le ministre de l’Economie, Richard Fihenena, affirme que l’année 2010 est celle de la relance avec une croissance de 2,6%. Lire la suite »

Grands projets miniers : pas de révision des contrats en vue

Après l’excès de zèle du premier gouvernement de la transition dans un élan de populisme, le ministre des Mines Mamy Ratovomalala tempère sur l’épineuse question de la révision des grands contrats miniers. Sheritt International peut continuer ses investissements avec une certaine sérénité. Lire la suite »

Aides budgétaires : la spéculation du ministre Rajaonarimampianina

Le ministre des Finances et du Budget est convaincu que les partenaires et bailleurs de fonds vont débloquer les aides budgétaires en 2010. Hery Rajaonarimampianina justifie par cette simple conviction la prise en compte de cette manne financière dans le budget de l’Etat. Dans le cas contraire, l’administration pourra toujours survivre puisque les recettes permettront d’assurer un minimum vital. Lire la suite »

Perspective 2010 : une année de l’incertitude et non de la relance

« On a de l’argent car on dispose d’un budget même pour les élections », l’excès d’optimisme tombe dans la classique propagande économique habituelle des autorités de la transition. Si l’administration Rajoelina essaie d’occulter la crise politique en revenant à une autorité de fait et une transition unilatérale, la crise économique et sociale va monter d’un cran en 2010. Lire la suite »

Fin de l’AGOA : les autorités de la transition ne voient pas rouge

Un débat national pour évoquer l’AGOA, c’est un peu faire le médecin après la mort mais l’idée fait son chemin. Les autorités de la transition essaient de minimiser l’impact économique et social de la mise en écart de Madagascar. Lire la suite »

AGOA : le pessimisme avoué de Niels Marquardt

L’ambassadeur des Etats-Unis ne croit plus aux chances de Madagascar de figurer dans la liste des pays bénéficiaires de l’AGOA en 2010. Les entreprises franches opérant dans le secteur textile seront pénalisées par cette « sanction » de nature et d’origine politique. Dans le camp de la mouvance, on essaie de minimiser l’impact et l’importance de ce marché américain. Lire la suite »

Des assises nationales du tourisme pour lancer la destination Madagascar en 2010

Des assises nationales du tourisme avant la deuxième édition de l’exposition Enjoy Madagascar, tout le secteur du tourisme s’active pour préparer au mieux l’année 2010. Le bilan de l’année de la crise a été moins catastrophique que prévu en termes de fréquentation, soit un peu moins de 50% par rapport en 2008. Lire la suite »