Mardi , 12 décembre 2017
enfrit

Economie

ITM 2014 : Madagascar doit maitriser la communication en cas de crise du tourisme

Donnant une conférence dans le cadre de l’International Tourism Fair à Antananarivo, German Porras, expert de l’OMT, a délivré des conseils avisés aux acteurs et responsables du secteur touristique à Madagascar pour que la destination ne subisse pas une crise et perde de sa compétitivité. L’enjeu est de préparer une communication prête à l’emploi et un plan national pour sortir d’une impasse provoquée par un évènement social ou politique, un contexte économique ou une catastrophe naturelle. Lire la suite »

Gouvernement Kolo : une politique trop vague, peu de mesures concrètes

Fin avril, l’équipe de la présidence était encore mobilisée pour concocter une politique générale de l’Etat à présenter aux députés. Au final, c’est un exposé en français dont le contenu rappelle l’Agenda pour la relance économique publié par les experts de la Banque mondiale en 2010, donc la politique préconisée par les bailleurs de fonds, qui a été présenté par le premier ministre Kolo aux députés. Lire la suite »

1er mai : l’emploi pas à la fête

La particularité du contexte socio-économique de Madagascar est un taux de chômage très bas, moins de 2% en zone rurale assortie avec une sous-occupation presque généralisée. La fête du Travail ne concernerait donc que les 600 000 salariés du secteur privé affiliés à la CNaPs et les 180 000 fonctionnaires. Quand on sait que l’âge des actifs est compris entre 5, oui c’est bien 5, et 64 ans, le secteur formel représenterait 5% de la population active. Le plein emploi est l’un des objectifs de développement associé à la réduction de la pauvreté extrême. Il est aussi un défi pour les jeunes qui arrivent sur le marché du travail. Lire la suite »

La France n’en finit pas de punir Nosy-Be, le secteur du tourisme veut survivre

10% pour le taux d’occupation, à Nosy-Be il n’y a pas véritablement de basse saison, mais là, il n’y a plus tout simplement de saison pour les hôteliers. Les opérateurs regrettent que le ministère des Affaires Etrangères français qualifie encore l’île touristique dans le nord-est de Madagascar de destination à risque, classée orange. Ils assurent que la situation a nettement évolué et qu’il n’y a pas de problème de sécurité justifiant une telle mise en garde qui refroidit les tours operators et les touristes eux-mêmes. Lire la suite »

Une destination Nature en mal de promotion

La Grande Ile a eu l’honneur d’être invitée au Salon des nouvelles randonnées qui a eu lien à Paris du 24 au 28 mars 2014. L’Office national du tourisme de Madagascar a pu mesurer l’impact d’une image négative générée par l’instabilité politique dans le pays. Malgré une évolution notable de la situation après les élections, les idées reçues restent et sont préjudiciables à la destination. Le produit randonnée a été proposé aux visiteurs du salon qui ont dû être rassurés sur les questions politiques et la sécurité. Lire la suite »

Contrôle fiscal : De plus en plus contesté

La méthode de l’administration fiscale n’est pas du goût des contribuables malgaches. Au cours des derniers temps, des contrôles fiscaux ont été entamés à différents niveaux. Il arrive que les agents de l’administration fiscale soient accompagnés de gendarmes armés, et cela n’est pas du goût de tout le monde. Lire la suite »

2000 ménages pour une enquête téléphonique sur le mode de vie

L’Institut national des statistiques lance une enquête entre avril et août 2014 pour connaitre la vie des ménages malgaches sous plusieurs angles pouvant intéresser les bailleurs de fonds internationaux et les dirigeants du pays. A part les thèmes, c’est la méthode qui est nouvelle dans le pays. Les entretiens se feront par un téléphone portable fourni à la famille. Lire la suite »

A la découverte du vin et des vignobles Betsileo

Les vins du terroir peinent encore à être adoptés par les Malgaches eux-mêmes, la faute sans doute à la grande popularité de la bière historique du pays et des cuvées de rhum aux prix accessibles. Concurrencés sur le marché par les vins importés de l’Afrique du Sud, les cuvées de Lazan’i Betsileo, Clos Malaza, Soavita ou de Maromby méritent d’entrer dans les habitudes de consommation des Malgaches pour ne plus se contenter des dégustations des touristes qui en achètent quelques bouteilles pour les ramener chez eux. Lire la suite »