Mercredi , 18 juillet 2018
enfrit

Société

Education : pas de braderie pour l’examen du BEPC

Un résultat meilleur qu’en 2008, l’on devait s’y attendre pour le BEPC après un taux de réussite au CEPE exceptionnellement élevé. La polémique sur le sujet de rédaction finie, le succès des élèves à l’examen du brevet ne risque pourtant pas d’alimenter les discussions. Lire la suite »

Ces forces de l’ordre qui nous veulent du bien !

Renforcer la sécurité est une chose ; convaincre la population de la réalité du danger est une autre. Les camouflets et tout le « cinéma » qui entoure le mystère des bombes artisanales font plus jaser que trembler de peur. Les forces de l’ordre sont là pour rappeler qu’il y a menace sur la ville. Lire la suite »

Série d’attaques terroristes ciblées à Antananarivo : l’escalade ?

Malgré un bilan de trois morts, l’incontournable colonel Richard Ravalomanana estime que le pire a été évité après que plusieurs actions terroristes ont été planifiées à Antananarivo dans la nuit du samedi au dimanche 19 juillet. L’attaque meurtrière du siège de la station de télévision Viva est le symptôme de l’escalade de la violence. Lire la suite »

Projet d’exportation d’eaux : Nirhy Lanto Andriamahazo patauge

Le ministre de l’Eau du gouvernement de transition nage à contre-courant dans le dossier de l’exportation d’eaux vers l’Arabie Saoudite. Si l’intérêt économique et social est réel, les riverains et les écologistes font de la résistance, rappelant une certaine affaire Daewoo… Lire la suite »

26 juin : la fête de la transition

La célébration de la fête nationale en 2009 a été voulue différente par le régime de transition. Cela a été le cas, mais pour diverses raisons. Les manifestations festives n’ont pas réellement caché la crise politique et socio-économique que Madagascar traverse depuis le début de l’année. Lire la suite »

26 juin, la polémique du drapeau national deviendrait une affaire d’Etat

La bataille de la légitimité continue entre la HAT et les légalistes. Ces derniers mobilisent les citoyens à ne pas dresser le drapeau national à l’occasion de la fête de l’indépendance en signe de protestation contre « un pouvoir illégal ». C’est tout le régime de la transition qui contre-attaque. L’enjeu est plus important qu’il n’y paraît. Lire la suite »