Jeudi , 14 décembre 2017
enfrit
Le FIVMPAMA rappelle les difficultés rencontrées par les entreprises

Le FIVMPAMA rappelle les difficultés rencontrées par les entreprises

Les hommes d’affaires malgaches n’ont de cesse de réitérer les conditions difficiles dans lesquelles, ils travaillent. Le président du FIVMPAMA, Eric Rajaonary, qui venait d’être reconduit à la tête de ce groupement patronal, a rappelé les difficultés rencontrées par les entrepreneurs Malgaches depuis un certain temps.

Il a été notamment question du manque d’incitation pour les investisseurs et de la difficulté de sécuriser les investissements.

Le contexte sociopolitique en général et les conditions sécuritaires ne sont pas favorables au développement des activités économiques selon de nombreux entrepreneurs.

Face à ces péripéties, l’équipe dirigeante du FIVMPAMA envisage de raffermir davantage la solidarité et l’entraide parmi ses membres. « La création d’un système de crowdfounding au bénéfice des jeunes entrepreneurs est sur la bonne voie », selon le président du FIVMPAMA.

En outre, Eric Rajaonary a déployé un certain effort afin de mettre en place des « antennes » du groupement patronal dans différents pays du monde. Car, dans divers pays, des entrepreneurs Malgaches travaillent sans forcément avoir des liens directs avec des partenaires sur la Grande Ile. La mobilisation de ces réseaux internationaux figure aussi parmi les actions de l’équipe du FIVMPAMA.

D’autres groupements patronaux rappellent régulièrement les mauvaises conditions pour développer des affaires à Madagascar. Les exportateurs dénoncent, par exemple, le non remboursement des TVA qu’ils dépensent pour les achats locaux alors que la législation en vigueur le spécifie de façon claire. Certaines PME dénoncent, par ailleurs, le manque de transparence dans l’attribution des marchés publics. Mais tout cela n’a jamais empêché des entrepreneurs de continuer à agir de manière positive. Des startups voient le jour et des sociétés de différentes tailles continuent de se créer au fil temps à travers le pays. En espérant tout simplement un meilleur accompagnement de la part des autorités publiques. Car la création d’emplois, de revenus et de richesse en dépend incontestablement.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>