Lundi , 18 juin 2018
enfrit
Les Malgaches s’inspirent du modèle de développement éthiopien

Les Malgaches s’inspirent du modèle de développement éthiopien

Une délégation malgache, composée de membres du secteur privé, de parlementaires, de hauts fonctionnaires et de représentants des partenaires du pays, est en déplacement en Ethiopie pour s’inspirer du modèle économique de ce pays de l’Est de l’Afrique.

En 2017, l’Ethiopie a été le pays qui a connu le taux de croissance le plus rapide d’après le rapport « Global Economic Prospects » de la Banque mondiale. L’Ethiopie a, en effet, connu un taux de croissance de plus de 8% alors que la moyenne mondiale a été de 2,7% en 2017. On parle même d’une moyenne de croissance d’un peu plus de 10% pour le pays entre 2004 et 2016.

L’Ethiopie n’est plus du tout ce qu’elle a été. C’est déjà une certitude. Plutôt connue pour les conflits armés, la sécheresse et la famine, il y a quelques décennies encore, ce pays de la Corne de l’Afrique qui compte autour de 100 millions d’habitants est devenu un modèle de croissance pour de nombreux pays du continent.

Madagascar est poussé à s’inspirer de ce modèle. C’est l’objectif du déplacement de la délégation malgache sur place. La politique industrielle éthiopienne fera l’objet d’une observation de la part de la délégation malgache, accompagnée pour la circonstance d’Arkebe Oqubay, Conseiller du chef du gouvernement éthiopien et auteur de l’ouvrage intitulé « Made in Africa, Industrial policy in Ethiopia ».

Depuis des années, la Grande Ile cherche sa voie. Les industriels se mobilisent pour booster le secteur mais les difficultés ne manquent pas. D’importantes réformes sont nécessaires. Une « Alliance pour l’industrialisation durable de Madagascar (AIDM) » a récemment vu le jour, regroupant des économistes, des syndicalistes, des universitaires et des industriels notamment. Une loi sur le développement industriel a été également adoptée par le parlement en 2017. Mais le défi de l’industrialisation est encore compliqué. La contribution de l’industrie au PIB du pays est estimée autour de 15% contre environ 30% pour le secteur agricole.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>