Mercredi , 15 août 2018
enfrit

Secteur bancaire : Le marocain BCP reprend la Banque des Mascareignes Madagascar

Banque des Mascareignes Madagascar

Les Marocains seront dorénavant de plus en plus présents dans le milieu bancaire à Madagascar. Le deuxième groupe bancaire  du Maroc, la Banque centrale populaire (BCP), vient d’acquérir la Banque des Mascareignes basé à l’île Maurice et disposant d’une filiale dans la Grande Ile.

Depuis sa création, la Banque des Mascareignes Madagascar a été plutôt discrète dans ce secteur déjà très concurrentiel dans le pays. L’entrée en scène du marocain BCP pourrait changer la situation.

Un accord a été ainsi conclu pour l’acquisition des parts du groupe français Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE) au sein de la Banque des Mascareignes par le groupe marocain BCP. « Cette acquisition s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’expansion panafricaine du groupe Banque centrale populaire, qui étend désormais son empreinte géographique à l’Océan Indien », a spécifié un communiqué du groupe marocain.

A Madagascar, les acteurs du secteur bancaire et les opérateurs économiques suivront de près les impacts de cette nouvelle acquisition. La finalisation de cette acquisition est toutefois conditionnée par l’obtention des autorisations réglementaires au Maroc, à l’île Maurice et à Madagascar selon toujours la BCP.

Si tout se concrétise, la BCP sera ainsi la deuxième banque marocaine présente à Madagascar. La Bank of Africa Madagascar (BOA) est, en effet, depuis 2010, déjà majoritairement détenue par la BMCE Bank (Banque Marocaine du Commerce Extérieur), qui est considérée comme étant la 3ème banque au Maroc.

L’intérêt croissant des acteurs financiers et économiques marocains sur Madagascar est motivé par le raffermissement de la relation entre le Maroc et Madagascar, après l’épisode arabe Sahraouie démocratique, reconnue par la République socialiste malgache, sous la deuxième République de Didier Ratsiraka. La Grande Ile a été pourtant la terre d’exil du Roi Mohammed V, sous la colonisation française, dans les années 50. Et les Marocains accordent une importance particulière à ce pan de l’histoire de leur pays. Le Roi du Maroc actuel, Mohammed VI, a ainsi effectué une visite à Madagascar, en 2016, et a conclu divers partenariats économiques avec la Grande Ile.