Mardi , 12 décembre 2017
enfrit
Madagascar-Etats-Unis : 150 ans d’échanges commerciaux
Un anniversaire à marquer d'une pierre blanche

Madagascar-Etats-Unis : 150 ans d’échanges commerciaux

Divers événements sont actuellement organisés pour marquer les 150 ans de relation de coopération entre Madagascar et les Etats-Unis d’Amérique. Une série d’activité est programmée jusqu’à la fin de l’année 2017.

La relation entre la Grande Ile et les Etats-Unis était, au départ, essentiellement commerciale. Les deux pays célèbrent également aujourd’hui 150 ans de coopération diplomatique. C’est, en effet, en février 1867 que le premier accord de coopération entre les deux pays a été signé. Madagascar était à l’époque un royaume indépendant qui tissait déjà des liens commerciaux et diplomatiques avec les différentes nations du monde occidental, pour ne citer que l’Angleterre, la France, le Portugal et les Etats-Unis.

Depuis plus de 150 ans, des commerçants américains étaient présents sur le sol malgache, notamment sur la côté Ouest et sur la côte Est, du pays, où sont toujours localisés des ports commerciaux importants. Actuellement, la Grande Ile continue d’exporter divers produits vers les Etats-Unis. On parle notamment de matières premières comme la vanille, le girofle, les épices, ou encore de divers produits issus de l’extraction minière, comme le nickel etc.

En outre, malgré la suspension de l’accord commercial AGOA, à la suite du coup d’Etat de 2009, les exportations de produits textiles de Madagascar vers les Etats-Unis n’ont pas été totalement arrêtées. Les événements politiques de 2009 ont, certes, jeté un coup de froid dans la relation entre les deux pays, mais la volonté de raffermir davantage la coopération était toujours visible.

Peu de temps avant le coup d’Etat, les Etats-Unis étaient en passe de devenir le premier partenaire étranger de Madagascar, grâce à la facilitation des commerces à travers l’initiative AGOA et grâce au programme MCI, qui avait permis un financement d’une centaine de millions de dollars à l’égard de la Grande Ile.

Outre le commerce, la relation entre les deux pays est aussi focalisée depuis quelques années sur la promotion de la défense des droits humains et la protection de l’environnement.