Mardi , 12 décembre 2017
enfrit
Région Boeny : Sécuriser la filière Black eyes ou Lojy
Le chef de la région Boeny, Saïd Ahamad Jaffar

Région Boeny : Sécuriser la filière Black eyes ou Lojy

Une agriculture de rente pour un marché très ouvert

Madagascar exporte du black eye principalement vers le Pakistan, l’île Maurice et la Thaïlande. De nombreux opérateurs de la filière sont d’origine « indo-pakistanaise ». Le programme PROSPERER appuie la filière dans certaines régions comme la Sofia en renforçant les capacités des paysans, en améliorant les semences et en vulgarisant des outils de production comme le décortiquer. Le rendement à l’hectare est en moyenne 500 kg à l’hectare, alors que l’on peut atteindre la tonne. Les méthodes traditionnelles sont plus qu’inefficaces, car on obtient que 100 kg/ha.

Ce grain de la famille des légumineux est consommé par plus de 200 millions de personnes en Afrique. Il est tout aussi apprécié en Asie. Le black eyed peas est réputé pour être un aliment équilibré. Il a des effets bénéfiques sur la santé comme la régulation du système digestif et de la température corporelle, lutte contre le cholestérol et la prise de poids, prévient les maladies cardio-vasculaires. C’est une culture de rente qui gagnera à se développer dans les régions aux climats secs et aux terres arides de Madagascar. Le marché européen reste à explorer, vu que les consommateurs ne sont pas insensibles aux produits naturels bénéfiques pour leur santé.

  1. Herizo