vendredi , 25 septembre 2020
enfrit
Le ministre de la culture et du patrimoine, Gilbert Raharizatovo, projette de porter plainte contre la radio privée Fréquence Plus pour diffamation publique.

Bras de fer entre le ministre Raharizatovo et la radio Fréquence Plus

C’est une affaire qui risque de finir au tribunal. Le ministre de la Haute Autorité de la Transition, Gilbert Raharizatovo, a affirmé qu’il va porter plainte contre la radio privée Fréquence Plus qui a diffusé des informations le concernant et qu’il qualifie de« diffamatoires».
 
Au cours d’une conférence de presse, Gilbert Raharizatovo a tenu à démentir ces informations relayées par Fréquence Plus. Lesquelles font état d’un détournement de mineure, d’une acquisition d’une villa et d’une voiture luxueuses, ainsi que d’un détournement de fonds.

« C’est une campagne de dénigrement » rétorque le ministre de la culture. Gilbert Raharizatovo a accusé sans hésitation les membres de la mouvance politique du président évincé Marc Ravalomanana d’être derrière ces « actes de diffamation ». Cette mouvance serait, selon Raharizatovo, en train de cibler le ministère du patrimoine dans le prochain gouvernement de Transition, dans le but d’étouffer l’affaire concernant le transfert des reliques royales du palais de la Reine.

Pour sa part, la radio Fréquence Plus devait préciser que les informations concernant Gilbert Raharizatovo ne parvenaient pas des journalistes de la station mais d’un auditeur qui intervenait en direct au téléphone et qui évoquait, par ailleurs, un article de presse.

La radio Fréquence Plus estime que la station n’est pas responsable de la diffusion à l’antenne de ces propos sur le ministre de la culture et du patrimoine. La direction de la radio s’est dite malgré tout prête au dialogue.

Le problème remet sur le tapis en tous cas la question de la gestion des paroles lors des interventions téléphoniques en direct sur les ondes. Il s’agit d’une pratique très courante au niveau des radios privées de la capitale mais qui est souvent source de diverses polémiques.