Samedi , 16 décembre 2017
enfrit
Le projet de loi sur la Décentralisation a été adopté à l’Assemblée Nationale. Mais par prudence, les députés ont préféré ne pas encore débattre sur l’article qui évoque la situation particulière de la capitale qui allait être subdivisée en six communes distinctes.

La « balkanisation » de Tanà évitée de justesse

Selon Midi Madagasikara : « Vu la délicatesse de la question, les députés ont pris la précaution de renvoyer l’adoption des dispositions législatives sur le nouveau découpage d’Antananarivo-Renivohitra. On ne doit pas se précipiter sur cette question de découpage d’Antananarivo-Renivohitra. Les députés étaient unanimes hier sur cette impression. Raison pour laquelle ils ont décidé lors de la séance plénière d’hier de renvoyer à la prochaine session ordinaire de l’Assemblée nationale (au mois d’octobre) l’adoption des dispositions légales sur ce découpage qui continue d’alimenter les débats politiques à Madagascar ». De son côté, l’Express de Madagascar spécifie que : « Durant les prises de parole, en séance plénière, les députés qui se sont exprimés ont reconnu que le principal blocage pour l’adoption du projet de loi concernant, entre autres, les ressources des CTD est le chapitre concernant Antananarivo. Effectivement, une fois que le titre VI et son chapitre dissonant écartés, plus de quatre-vingt députés présents hier ont voté d’une seule voix l’adoption du texte ».