Lundi , 18 décembre 2017
enfrit
Les journalistes Malgaches réunis au collège de la Sainte-Famille, à Antananarivo, le 7 janvier, ont décidé de mettre en place un syndicat. Lequel devra faire face aux abus des autorités publiques. Le syndicat est présidé par Rocco Rasoanaivo de La Gazette de la Grande Ile. C'est une réaction aux différentes formes de pression à l'endroit des journalistes de la capitale, dont la lettre de mise en demeure adressée à Tv Plus, la convocation à la gendarmerie du directeur de publication du journal Le Courrier de Madagascar, le communiqué de l'armée s'apparentant à une menace voilée à l'égard des journalistes, la mise en place d'une commission d'éthique par le ministre Harry Rahajason etc. Le syndicat se veut être ainsi la nouvelle entité qui essaiera de fédérer les journalistes Malgaches, étant donné que le bureau de l'Ordre ne fonctionne plus.

Un syndicat des journalistes mis en place pour contrer les atteintes à la liberté de presse

Les journalistes Malgaches réunis au collège de la Sainte-Famille, à Antananarivo, le 7 janvier, ont décidé de mettre en place un syndicat. Lequel devra faire face aux abus des autorités publiques. Le syndicat est présidé par Rocco Rasoanaivo de La Gazette de la Grande Ile. C’est une réaction aux différentes formes de pression à l’endroit des journalistes de la capitale, dont la lettre de mise en demeure adressée à Tv Plus, la convocation à la gendarmerie du directeur de publication du journal Le Courrier de Madagascar, le communiqué de l’armée s’apparentant à une menace voilée à l’égard des journalistes, la mise en place d’une commission d’éthique par le ministre Harry Rahajason etc. Le syndicat se veut être ainsi la nouvelle entité qui essaiera de fédérer les journalistes Malgaches, étant donné que le bureau de l’Ordre ne fonctionne plus.