lundi , 6 juillet 2020
enfrit
Le ministère de la Communication est sur le point de concocter un nouvel atelier en vue de peaufiner le nouveau code de la communication. Ce qui n’est pas du goût de quelques journalistes qui se sont déjà penchés sur la question depuis une dizaine d’années maintenant.

La crainte d’un nouveau projet de code de la communication

A plusieurs reprises, des ateliers consacrés au nouveau code de la communication ont été organisés au cours des quinze dernières années. Depuis tout ce temps, les associations de journalistes n’ont pas caché leur réticence vis-à-vis du projet, car les gouvernements successifs avaient tendance à mettre un peu trop l’accent sur les restrictions et les sanctions à l’endroit des professionnels des médias en cas de délit. Le débat était pratiquement interminable quand il s’agissait de discuter du nouveau projet de code de la communication. Aucun des ateliers tenus jusqu’à présent n’a permis ainsi de dégager un véritable consensus. A plusieurs reprises, un projet de texte a été adopté, mais quand il s’agissait de ramener le débat au niveau du parlement, un écueil venait toujours bloquer le processus. Actuellement, c’est pratiquement de manière unilatérale que le ministère de la communication veut remettre sur le tapis la question. Mais, dès la première fuite d’information du côté du ministère concerné, la levée de bouclier a été automatique chez les journalistes qui ont suivi de près le dossier. De nouvelles polémiques profilent déjà à l’horizon.