mercredi , 13 novembre 2019
enfrit
Certains journalistes qui ont eu des entretiens avec quelques gendarmes parlent déjà de garde à vue. Depuis le milieu de l'après-midi du 2 mai, Lalatiana et Fidèle, les deux journalistes de la radio Free FM, sont enquêtés par les gendarmes de la brigade de Betongolo. Il s'agit d'une enquête qui fait suite à la plainte déposée par un entrepreneur très proche de la présidence de la transition.

Lalatiana Rakotondrazafy et Fidèle Razara Pierre: une enquête approfondie à la gendarmerie

Pour Lalatiana Rakotondrazafy et Fidèle Razara Pierre, il s’agit d’un moyen de les faire taire, car depuis plusieurs mois, leur émission sur la radio Free FM est très critique à l’égard du régime de transition.

Ces deux journalistes étaient des proches collaborateurs du chef de la transition, Andry Rajoelina, et travaillaient au sein de sa station, Viva, avant d’être écartés. Ils ont ensuite créé Free FM pour pouvoir continuer leur émission « Anao ny Fitenenana » et pour pouvoir dénoncer de nombreux abus perpétrés par le pouvoir de transition.