vendredi , 25 septembre 2020
enfrit
Les deux journalistes de la radio Free FM sont toujours introuvables. Ils se cachent depuis plusieurs semaines. La radio Free FM a été fermée par les autorités après la mutinerie du camp des parachutistes le 22 juillet dernier.

Nouveaux mandats d’arrêt pour Lalatiana et Fidèle de Free FM

Les deux journalistes de Free FM font l’objet d’un nouveau mandat d’arrêt, suite à cette mutinerie. La radio a en effet diffusé le communiqué des mutins. C’était la meilleure occasion pour les autorités de transition de faire taire une bonne fois pour toute la radio. Depuis le début de la transition en mars 2009, 80 stations de radio ont été fermées, et une dizaine de journalistes emprisonnés. Lalatiana Rakotondrazafy et Fidèle Razara Pierre de Free FM étaient, eux, des proches collaborateurs du régime de transition avant de basculer dans l’opposition pour dénoncer les « dérives » de l’équipe d’Andry Rajoelina, au pouvoir depuis le coup d’Etat de 2009. Ils ont payé cher également ce basculement.