lundi , 6 juillet 2020
enfrit

Un caricaturiste assassiné

La presse malgache est en deuil. Michel Ratovoherinirina, plus connu sous son nom de plume Ramika, 44 ans, a été assassiné le soir du vendredi 23 octobre en rentrant chez lui dans le quartier d’Andravoahangy. Des inconnus l’ont tué à trois coups de couteau. Le caricaturiste avait notamment collaboré pour les publications La Gazette de la Grande Ile, Les Nouvelles et Taratra.

C’est à l’image de la recrudescence de l’insécurité qui sévit à travers le pays. Le sac du caricaturiste, contenant un ordinateur portable et des projets de dessins, a été emporté par ses tueurs. L’enquête menée par la police du Troisième Arrondissement de la capitale et la Brigade criminelle permettra de savoir s’il s’agissait d’un vol à la tire qui a mal tourné ou d’un assassinat ciblé. Ses collaborateurs se posent, en tous cas, beaucoup de question depuis cet incident mortel. La victime a été, en outre, membre de diverses associations d’écrivains et de dessinateurs. Car Michel Ratovoherinirina a été à la fois bédéiste et écrivain.