mercredi , 10 août 2022
enfrit
Initialement et traditionnellement programmé pour les mois de mai, le festival régional Donia aura bien lieu, du 7 au 10 novembre prochain, avec comme thème "solidarité et unité".

Donia : toujours prometteur malgré les reports.

Donia accuse 5 mois de retard, étant programmé d’habitude
les week-end de Pentecôte, c’est-à-dire au mois de mai. La
récente crise traversée par le pays en est le principal
coupable, ayant obligé le Comité d’organisation du Festival de
Nosy-be à reporter la 9e édition de Donia. Les dates retenues
furent alors celles du 30 octobre au 1er novembre 2002, mais ces
dates ont encore dû être retardées, Donia, la fête de la vie
rimant mal avec le 1er novembre, dédié aux morts.

Aujourd’hui, au plus grand soulagement du public, c’est
officiel : le festival musico-culturel de l’Océan Indien ouvrira
officiellement ses portes le jeudi 7 novembre prochain par un
carnaval et deux bals d’ouverture à Hell Ville et à Dzamandzar.
Le samedi 9 sera consacré Journée des enfants. Trois soirées
consécutives auront ainsi lieu au stade d’Ambodivoanio ;
activités sportives, concerts et manifestations culturelles se
succèderont.

Des artistes malgaches de renom se produiront, tels Toto
Mwanjany ou le dombolo à la sauce malagasy ; kakakaka kaiamba
regroupant une poignée d’humoristes qui revisite des rythmes
venus de la côte est ; ou encore Asco Music de Tuléar. Des
artistes traditionnels moins connus venant des quatre coins de
Mada pourront également saisir leur chance : Jaomaro d’Antsoihy,
Hazolahy de la région Ford Dauphin, Teta de la tribu Mahafaly
entre autres. La vocation régionale du festival n’est pas remise
en cause, puisque des groupes venant des îles soeurs seront
également de la fête : les Comores seront représentées par le
groupe de rap Cheick MC, le séga mauricien et réunionnais
respectivement par le groupe Ravanna et Apolonia.

La nouveauté pour cette 9e édition de Donia dans l’île aux
parfums, la ville de Fort-Dauphin sera mise à l’honneur par ses
artistes, son folklore, son peuple et sa culture.

Donia reste le plus grand festival de l’Océan Indien,
quelques 60.000 spectateurs en moyenne furent drainés pendant
les précédentes éditions. La qualité de l’organisation
permettra sans doute un succès identique, sinon plus grand.

Voir le programme complet de Donia 2002 à l’adresse suivante: http://perso.wanadoo.fr/jbemizik/donia_2002.htm