mardi , 18 janvier 2022
enfrit
Incendié la nuit du 6 novembre 1995, le palais de la Reine a repris son aspect extérieur d'antan, après les travaux de réhabilitation entamés vers 2006. Mais les travaux de finition de l’intérieur du palais nécessitent encore beaucoup d’argent et beaucoup de temps. Le 6 novembre est un triste anniversaire pour le Rova. Des manifestations de commémoration ont été programmées.

Le palais de la reine en attente de finition

Des jeunes qui s’assemblent sur une place de la haute ville d’Antananarivo, pour déclamer des poèmes, se remémorer du passé et réfléchir sur l’histoire de la Grande Ile, ce fut l’événement marquant du 6 novembre 2013, 18 ans après l’incendie du Rova de Manjakamiadana. Placé au sommet d’Antananarivo, le palais de la Reine, vu de loin, n’est plus la ruine d’il y a quelques années. Le palais est triomphant sur la plus haute altitude de la capitale. Mais quand on s’en approche, on constate que beaucoup de travaux sont encore nécessaires. Et il va falloir encore trouver les financements y afférents.

Le palais est classé patrimoine mondial par l’UNESCO. Il a abrité les Reines de Madagascar durant le XIXe siècle, avant d’être envahi par le général Galliéni, Gouverneur colonial de Madagascar, en 1896, avant l’exil de la dernière Reine de Madagascar, Ranavalona III. Ce fut un musée très visité avant l’incendie du 6 novembre 1995.