Samedi , 16 décembre 2017
enfrit
A l’heure où nous écrivons ces lignes, soit entre les deux tours de la présidentielle et dans l’attente des résultats provisoires du premier, l’opinion publique et certains groupes qui se passionnent de politique ont des sentiments partagés quant aux possibles évolutions des événements à Madagascar.

A qui perd gagne…

Les questions suivantes, entre autres, ne peuvent en effet qu’interpeller les citoyens en cette période délicate :
– Les dés sont pipés d’avance. Le nouveau président est déjà connu quelque part et cette ‘’élection’’ n’est qu’une mascarade
– L’équipe de la transition sortante a été victime de sa propre stratégie en lançant plusieurs poulains dans la course. Résultats, au vu des résultats, si partiels ou provisoires soient-ils, certains numéros donnés perdants au départ, se voient désormais en outsiders rétifs
– Le grand chef de la transition s’est fait une raison et a tiré une croix sur la présidentielle pour se consacrer plus sur les législatives. C’est la raison pour laquelle il est en train de cautionner des ‘’ténors ‘’, au sens propre comme au figuré. Qui sait, cela lui permettrait en attendant échéance, de devenir Premier Ministre à défaut de pouvoir être Président de la République.
– Certaines équipes préféreraient annuler carrément ce premier tour pour une réédition. Pourquoi en effet ne pas se donner un peu plus de bon temps à travers une ‘’transition’’ prolongée ?
– D’aucuns se démènent dans tous les milieux civils ou militaires pour tout chambarder, dans le mince espoir de barrer la route du retour au pays d’un certain exilé en Afrique du Sud. Ils lui font un procès d’intention en le traitant de revanchard potentiel.
– Dans tous les cas de figure, l’idéal serait pour les recalés au premier tour d’être ‘’sollicités’’ pour des alliances à venir. Les tractations iraient bon train et se tiendraient jusque au delà de nos frontières.
– Les erreurs ou dysfonctionnement de la CENIT sont pain bénit pour ceux qui ont dès le départ refusé de participer à ce scrutin.
On pourrait disserter plus longtemps sur le sujet. En fait, La confusion est si totale pour le petit peuple pour qui la seule voie de la sagesse serait de continuer à ‘’croire’’, tout en restant vigilant.

ORL